Dietrich uf dem Anger

Après le Palimpseste du Thaumaturge, qui fut un travail de longue haleine afin de pouvoir restituer la véracité de maints faits historiques, même si ce roman est avant toute chose une fiction historique, Dietrich uf dem Anger a décidé de s’atteler à deux projets distincts et de les travailler en parallèle.

Il s’agit dans un premier temps de Minnesanc ou la chanson de geste. Après cette écriture plaisante, il sera question d’une étude traitant à la fois de l’antisémitisme et du nazisme. Il sera aussi question de sa résurgence dans notre société du XXIe siècle, sous la forme d’un « négationnisme décomplexé ».


Minnesanc ou La chanson de geste

Le nouveau roman de Dietrich uf dem Anger se déroule au XIIIe siècle, dans le Saint Empire Romain germanique. Il nous raconte la vie ainsi que les voyages du ménestrel Kurt Wolfram au travers de différents évènements historiques. C’est ainsi qu’il nous fera découvrir des lieux uniques tels que Aachen; Speyer; ou encore Augsburg. Il nous emmènera en Carinthie avant d’embarquer pour Byzance au travers de ses chansons de geste, ou, Minnesanc en moyen haut allemand.

Cependant, Minnesanc ou la chanson de geste, c’est bien plus que cela. Kurt Wolfram transportera le lecteur au cœur de la Cinquième Croisade en la belle Byzance. Ensuite, il nous fera revivre la Croisade contre les Albigeois où nous ferons connaissance de Gauthier de Coincy.

Il sera aussi questions de deux mystères dont celui du Feu Grezeis ou Feu Grégeois. Ils serviront de fil conducteur à ce roman, semblables à celui de l’Onguent Armaire dépeint par Umberto Eco dans son chef-d’œuvre : L’Île du Jour d’Avant.


Dietrich uf dem Anger: son procédé d’écriture

Minnesanc ou la chanson de geste, c’est aussi une écriture improbable à notre époque. Dans un souci d’esthétisme littéraire, Dietrich uf dem Anger, s’est imposé comme ligne directrice l’emploi du Latin et du Moyen français. Il a souhaité faire découvrir au lecteur la beauté et la finesse d’une langue tombées dans les limbes de l’Histoire.

Il s’agit là encore d’un éloge à Walther von der Vogelweide, à la poésie, puis pour finir, à l’Histoire du Monde germanique. Dans le cadre de l’écriture de ce roman, Dietrich uf dem Anger intégrera dans le récit ses propres Minnesanc. Ils respecteront à la lettre les règles de la chanson de geste, telles qu’elles étaient en vigueur à cette époque.

Minnesanc ou la chanson de geste, sera disponible au premier trimestre 2025


De l’antisémitisme au nazisme, ses répercussion au XXIe siècle

Il ne s’agit en rien d’un roman, mais d’une étude qui retrace ces atrocités de l’Histoire, que nul ne saurait revoir.

Du fait qu’il existe une pléthore d’ouvrages et de témoignages concernant l’Allemagne nazie, ses exactions ainsi que ses horreurs ; Dietrich uf dem Anger se penche sur un aspect de cette même question, que l’on ne propose pas au grand public.

Il sera notamment question de l’Histoire de l’antisémitisme et du négationnisme en Ukraine. Les différents pogroms qui y eurent lieu durant la période étudiée par cet ouvrage seront passés en revue. L’accent sera mis sur le cas de Symon Petlioura, qui de nos jours, est toujours considéré comme héros en Ukraine! Il a été assassiné à Paris, le 25 mai 1926.

Ce même Symon Petlioura et son armée populaire ukrainienne préféra nier les faits qui lui furent reprochés. Il alla jusqu’à prononcer ces mots, alors que nous parlions de 60,000 à 120,000 morts selon les estimations :

« Je ne sais rien de pogroms, de pillages et meurtres de masse de la population juive pacifique, et je n’admets même pas que cela ait pu avoir lieu »

Comble de l’horreur, l’ancien Président Viktor Ioutchenko, adoubé à cette heure par l’Occident, alors qu’il fut à la tête de la Révolution Orange; déposa une gerbe de fleurs en compagnie de son épouse, au cimetière du Montparnasse, à Paris, en mai 2005. Il préféra honorer à cette heure solennelle la mémoire de ce même Symon Petlioura. Au niveau historique, il se devait de faire amende honorable en premier lieu, en reconnaissant non seulement, ces actes horribles et impardonnables à l’encontre du Peuple Juif, mais aussi, en demandant la destruction du mausolée en l’honneur de Symon Petlioura.

Symon Petlioura, négationnisme et antisémitisme
L’ancien Président Viktor Ioutchenko au cimetière du Montparnasse, à Paris, en mai 2005
Bulla Karolus - Les Éditions Dietrich
Les Éditions Dietrich – maison d’édition à compte d’éditeur